La Slava, célébration du saint patron de la famille

La culture d’une nation peut être explorée de différentes manières :  artefacts archéologiques, œuvres d'art ou grandes œuvres d'architecture, mais la culture a aussi des éléments immatériels tels que des rituels, des coutumes, une tradition orale, des langues ... Toutes ces formes de patrimoine sont appelées "patrimoine culturel vivant" et promeuvent, maintiennent et développent la diversité et la créativité humaine.
Afin de préserver le patrimoine culturel immatériel au niveau international et assurer une meilleure visibilité, l'UNESCO a créé une "Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité". La Serbie a contribué à cette liste des exemples les plus importants du patrimoine culturel immatériel dans le monde avec deux mentions enregistrées : le jour de fête du Saint patron de la famille, la Slava et la dance traditionnelle Serbe « Kolo ».

La Slava, célébration du saint patron de la famille

La plupart des familles chrétiennes orthodoxes de Serbie célèbrent la Slava, une fête en l'honneur du saint protecteur de leur foyer, source du bien-être de leur famille.
La Slava consiste en une offrande rituelle, sans effusion de sang bien sûr, et d’une fête à laquelle la famille, les amis et les voisins sont conviés. Ce jour-là, on allume une bougie dédiée à la fête, la prière est lue et un pain particulièrement préparé pour les Slavas est cuit est coupé : c’est le Slavski kolač. Ce pain de Fête est orné des lettres ИС ХС НИ КА (abréviations en grecque pour « JESUS CHRIST VICTOR »). Il est arrosé avec du vin puis coupé en forme de croix, divisé en quatre et est élevé vers le haut, accompagné de paroles de gratitude et de bénédictions pour le saint.
Le pain, le blé et le vin symbolisent le sang et le corps du Christ mais ils représentent en même temps le symbole de fertilité et du bien-être. Il y a des familles qui apportent le pain de la Slava à l'église ou appellent le prêtre chez eux pour le couperet le bénir.Outre son symbolisme, la Slava a également un rôle de cohésion sociale dans la mesure où elle relie les familles, les proches et la communauté environnante. Bien que liée à la communauté nationale serbe orthodoxe, la Slava   est pratiquée par d’autres communautés de Serbie. 

Kolo, danse traditionnelle 

La danse traditionnelle serbe Kolo est considérée comme une marque à part entière de l'identité nationale serbe. Il n'y a presque personne dans le pays qui ne sache pas le danser, car cette danse est pratiquée par les Serbes mais aussi par d'autres groupes ethniques et religieux.
Le Kolo se forme lorsque plusieurs danseurs se saisissent les bras et exécutent des pas dans un rythme précis en formant une chaîne semi-circulaire, circulaire ou ondulée. La danse est obligatoirement accompagnée par une musique à rythme rapide exécutée à l’aide de flûtes, cornemuses, violons, accordéons, trompettes ou dans une variante plus moderne, d’un synthétiseur.
Le premier danseur de Kolo est appelé « kolovodja » (le meneur du cercle) et dicte le rythme de la danse.
Vous pouvez rejoindre le Kolo à tout moment en saisissant les mains de ceux qui se trouvent déjà dans le cercle. Cela rend cette danse idéale pour rencontrer des gens et se sentir faire partie d’un tout.

Actualités

Abonnez-vous

Bulletin de l’Office du Tourisme de Serbie