Parc national de Djerdap

Tous ceux qui se retrouvent dans l'est de la Serbie peuvent se familiariser avec la magnifique gorge de Djerdap, la plus longue et la plus vaste d'Europe, s'étendant sur 100 kilomètres, le long de la frontière avec la Roumanie voisine.
On entre dans la gorge par la porte de Fer à l’endroit même où le Danube fraie son chemin de la plaine serbe vers de grands massifs montagneux.

Une vue plongeante sur Djerdap

Vous contemplerez au mieux toute la beauté et la magnificence de Djerdap si vous monter vers l'une des vues panoramiques d’où vous de la perspective des espèces d'oiseaux rares qui ont trouvés refuge dans le parc national. On y compte par exemple l'aigle royal, l’aigle à serpents, la Pygargue à tête blanche, la cigogne noire et le héron cendré.
Veliki Štrbac est un belvédère qui se trouve est sous haute protection qui offre une vue sur une des plus étroites parties du Danube, connue sous le nom de Mali Kazan. Si cela ne vous dit pas de faire une longue randonnée, vous pourrez également trouver une belle vue panoramique à Ploče, en empruntant la route de Veliki Štrbac. De là vous pourrez aussi profiter d'une vue magnifique sur le Mali Kazan. Et si vous désirez profiter de la vue sur la gorge, à deux kilomètres du Veliki Kazan, vous trouverez Štrbac en contrebas.
La vue panoramique de Kovilovo est la plus basse en altitude parmi les observatoires naturels, mais elle est néanmoins très visitée, entre autres en raison du millefeuille présent sur le site, qui est une espèce végétale menacée que l’on ne trouve qu’ici. Les visiteurs choisissent aussi ce point de vue car il donne sur l’île Poreč qui émerge timidement du Danube chaque fois que le niveau d’eau baisse.

Suivez le cours du Danube

Il est difficile de choisir le meilleur moyen de visiter le parc national de Djerdap, mais pour que rien ne vous échappe, notre conseil est d’essayer les trois façons suivantes : ne faites qu’un avec le fleuve en le naviguant, empruntez la route pour rejoindre le parc national en voiture ou bien tout simplement mettez-y les pieds et observez la nature de Djerdap en en direct.
La piste cycliste « Euro Velo 6 », également connue sous le nom de piste cyclable du Danube, relie les rives de l’Atlantique à la mer Noire et suit le cours de ce grand fleuve européen depuis Tuttlingen en Allemagne jusqu’à son estuaire.
Les sentiers de randonnée sont de longueurs et de pentes variées et vous devez donc les choisir avec soin en fonction de votre forme et de vos capacités physiques. Tous sont signalisés par des balises alpines ainsi que des tableaux informatifs. Le plus célèbre d'entre eux est le sentier de Zlatno jezero. Il est imaginé de telle sorte que tout le monde, quel que soit son âge et sa forme, puisse le traverser sans difficultés.Vous pouvez également visiter le parc national de Djerdap en utilisant un véhicule de location mis à disposition par l’administration du parc.

Berceau de la civilisation néolithique

Djerdap est l'un des sites historiques les plus importants pour la Serbie mais aussi pour le monde entier, car c’est là que se trouve non loin le célèbre site archéologique de Lepenski Vir, où ont été découverts les vestiges d’une civilisation néolithique et la plus ancienne cité urbaine du sol européen.Les monuments des temps anciens et de la puissante civilisation romaine tels que la table de Trajan et les vestiges du pont de Trajan ne sont pas moins importants. Ce passage monumental au-dessus de la rivière a été construit au IIème siècle sur l'ordre de l'empereur romain Trajan lui-même. Il prononça les mots‘ « Magnum est stare in Danubii ripa » "il est magnifique de se trouver sur les berges du Danube", ce qui est autant vrai de nos jours qu’à l’époque où l'armée romaine allait courageusement en guerre vers la Dacie.
Sur la côte légèrement élevée du Danube connue sous le nom de Kartaš, des fouilles archéologiques sont encore en cours parmi les vestiges des anciennes forteresses romaines de Diane et de Pontes.
À l'entrée même de la gorge de Djerdap se trouve la fière forteresse de Golubac construite au XIVème siècle. Sa population a changé au fil des siècles en fonction de l'arrivée de divers envahisseurs, de sorte qu'au XIXème siècle elle a été finalement livrée au prince serbe Mihail Obrenović.

Actualités

Abonnez-vous

Bulletin de l’Office du Tourisme de Serbie